• L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    "L'Afrique dans tous ses états",...

    un triomphe ce samedi soir 21 mai 2016

    pour le spectacle de fin d'année de danse africaine.

      

    Spectacle de danse africaine.

     

    Des danseurs-danseuses bouillonnants, survoltés, 

    des musiciens galvanisés, déchainés...

    ils se sont tous donnés à fond hier soir, entre 21 h et 23 h,

    pour le spectacle de fin d'année "L'Afrique dans tous ses états".

     Tourbillonnants sur des chorégraphies endiablées et frénétiques,

    cadencées  par les rythmes débridés et envoûtants

    des djembés, duns-duns, cloche et krin de

      Jean-Paul N'Guessan, Bakary Doumbia, Daniel Seh,

    Kouame Kouakou, Amara, Benoit Noël, Adrien Arnould,...

    les musiciens et les 72 participants (de 6 à 67 ans) ont enflammé la salle, électrisé les spectateurs,

    et triomphé durant 2 h  avec un final délirant, émouvant aussi,

    durant lequel les danseuses-danseurs ont rejoint le public

    dans la salle surchauffée du centre socioculturel.

     

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    L'Afrique dans tous ses états, 21 mai 2016

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

     

    ENTRACTE

     

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.

    Spectacle de danse africaine.